Gaby Malenfant accède aux rondes éliminatoires pour la première fois

Il s’agit peut-être que de sa troisième participation à une Coupe du monde, mais Gaby Malenfant a déjà fait les choses en grand ! Vendredi soir, à Rock Hill, en Caroline du Sud, le Drummondvillois a pris le 19e rang des qualifications, s’assurant du même coup d’une place en huitièmes de finale.

« Je suis vraiment content de ma performance. Il n’y a pas de mots pour le décrire. Ça terminera bien ma saison », s’est réjoui l’athlète de 19 ans qui atteint les rondes éliminatoires pour la première fois de sa jeune carrière en Coupe du monde.

Quatrième de sa vague lors de sa première course qualificative, Malenfant a obtenu des deuxièmes places aux deux courses suivantes. Sa 19e place au classement général était amplement suffisante pour accéder au tour suivant qui réunit les 48 meilleurs des qualifications.

« Je suis agréablement surpris de finir dans la première moitié, a-t-il mentionné. J’étais confiant de passer les qualifications, mais mon objectif est plus qu’atteint. »

Le médaillé de bronze des Championnats canadiens avait mis les bouchées doubles dans le dernier mois afin d’être le plus prêt possible pour la Coupe du monde. « Je me suis entraîné très fort et je me suis vraiment concentré pour arriver ici au meilleur de ma forme. Le résultat a été concluant », a ajouté Malenfant.

Également en action, Mégane Bélanger a pris le 18e rang de l’épreuve féminine. Seules les 16 premières obtenaient leur laissez-passer pour l’étape suivante.

Bélanger et Malenfant avaient eu toute une frousse à leur arrivée en Caroline du Sud, jeudi. En raison d’un vol retardé la journée précédente, les deux Québécois avaient raté leur connexion et avaient dû dormir à l’aéroport. Enfin arrivés à destination, ils ont constaté que leurs vélos n’avaient pas suivi.

« Non seulement ils n’étaient pas dans l’avion, mais ils avaient perdu leurs traces ! Personne ne savait à quel aéroport ils étaient. Ç’a été un moment très angoissant », a raconté Gaby Malenfant.

Tout est finalement rentré dans l’ordre quelques heures plus tard. « Deux heures avant notre entraînement, les vélos sont finalement arrivés. Ç’a été serré, mais nous les avons eus à temps ! »

Gaby Malenfant tentera de poursuivre sa lancée samedi. S’il espère avancer jusqu’en quarts de finale, il demeure réaliste. « C’est possible, mais ça reste un objectif très ambitieux. Je vais d’abord tenter de faire le meilleur de moi-même et faire la meilleure course dont je suis capable », a-t-il conclu.

Rédaction : Sportcom

Cliquez ici pour consulter nos archives.