La Sûreté du Québec ne fournira plus gratuitement la sécurité des tours cyclistes

La Sûreté du Québec ne fournira plus gratuitement la sécurité des tours cyclistes.

Ce sont les événements cyclistes qui sont menacés par cette nouvelle, puisque la Sûreté du Québec a toujours fourni les services pour escorter les pelotons de cyclistes.

En juin avait lieux le championnat canadien de Lac-Mégantic. À quelques semaines de l'événement, les organisations du Tour de Beauce qui chapeautaient cette compétition ont eu une surprise.

«On a eu un avis comme de quoi du 25 au 29 juin, il fallait débourser 40 000 $ en sécurité.»

C'est une somme qui les estomaquée, puisque l'escorte policière a toujours été gratuite.

Ce soudain changement de règle menace la prochaine édition des championnats canadiens à Lac-Mégantic.

«On parle probablement d'annuler les Canadiens, si ça continue comme cela», a expliqué l'organisateur de l'événement.

Ce championnat aura peut-être plus de chance que le GranFondo qui devait lui aussi avoir lieu à Mégantic en septembre. Les organisateurs ont dû l'annuler, puisqu'ils devaient débourser une somme supérieure à 20 000 $.

Comme le Tour de Beauce se finance avec ce type d'événement, la tenue de la compétition elle-même est menacée.

«Une facture comme celle-ci, ça signifie presque la mort du Tour de Beauce. Ce sont ces événements-là qui font en sorte que l'on survit.»

Le GranFondo de Louis Garneau goûte aussi à la même médecine. Il bénéficie toutefois d'un sursis.

«Notre événement, le GranFondo Garneau Québecor n'aura pas à payer cette année, mais on m'a avertit que l'année prochaine, on devra payer un tarif de peut-être 15 000 $,» a expliqué Louis Garneau.

Quant au ministre des Transports, Robert Poëti, il croit que tout le monde doit faire un effort budgétaire.

«Je sais qu'il y a des discussions actuellement avec le ministère, avec la sécurité publique et c'est une avenue qui est regardée. Dans tous les grands événements, je pense à ceux de Montréal, les policiers de Montréal ont une facturation pour des services qui sont particuliers.»

Cela semble être une tendance, puis la Ville de Québec a aussi cessé de fournir ces services gratuitement.

Auparavant, cela faisait partie d'une subvention qui venait du bureau des grands événements. Maintenant, tous les nouveaux événements doivent payer pour avoir droit à une escorte policière.

15 juillet 2014, TVA Nouvelles

Cliquez ici pour consulter nos archives.