Les cyclistes rompent le silence, un coup de pédale à la fois

Ils étaient près de 3 500 à enfourcher leur vélo, hier (mercredi), pour prendre part à l’une des 24 initiatives régionales organisées sous la bannière québécoise du Tour du Silence (Ride of Silence), un événement planétaire annuel visant à commémorer les décès cyclistes et à réitérer l’importance du respect mutuel entre usagers de la route. Il faut toutefois mentionner que les conditions météorologiques incertaines et le vent qui soufflait sur quelques régions ont probablement refroidi les ardeurs de certains cyclistes. N’empêche qu’ils étaient nombreux à exprimer leur solidarité au Québec… et ailleurs!

« La saine cohabitation sur les routes, c’est un travail constant et de longue haleine! » - Sébastien Delorme

« Merci à tous les participants du Tour du Silence. Je suis content et très heureux de constater  que ce mouvement de sensibilisation ne laisse personne indifférent », a indiqué Sébastien Delorme, porte-parole de l’édition 2015 du Tour du Silence.

Le comédien également impliqué dans un club cycliste de la relève croit que les changements de mentalités passent par les jeunes, soit les futurs usagers de la route. C’est donc sur l’éducation qu’il faut miser, à son avis. « Que ce soit à vélo maintenant ou en voiture dans les prochaines années, nos actes et nos agissements peuvent servir d’exemple pour nos jeunes. Mais cet exemple peut être positif ou négatif. C’est à nous de choisir ce que nous voulons incarner et transmettre comme message. Je demeure optimiste, mais il faut faire preuve de respect et tous travailler à améliorer le bilan routier », a-t-il ajouté.

Plusieurs invités de marque étaient présents sur les différents sites de ralliement de la province. Et parmi les personnalités connues qui ont prêté leur voix à l’une des activités québécoises, mentionnons Lyne Bessette (olympienne), Louis Garneau (cycliste et homme d’affaires), Yvan Martineau (animateur et chroniqueur sportif), Mélanie Pilon (comédienne), François Bonnardel (député de Granby et leader parlementaire de la Coalition Avenir Québec) et François Massé (directeur Service de sécurité incendie de Montréal).

Soulignons également qu’une minute de silence a été observée à l’Assemblée nationale en mémoire des cyclistes décédés sur les routes en cette journée mondiale du Tour du Silence.

Des symboles qui parlent

Le départ donné, les divers cortèges se sont engagés sur la route, en silence, amenés par un corbillard sur le toit duquel trônait une bicyclette orpheline, triste rappel des défunts propriétaires. Plusieurs participants arboraient un brassard, soit parce qu’ils avaient eux-mêmes été impliqués dans un accident, soit parce qu’ils avaient perdu un proche.

Répartition de la participation à travers la province

VOIR LE DOCUMENT ATTACHÉ CI-DESSOUS

À noter que plusieurs photos sont disponibles sur la page Facebook Tour du Silence provincial, Qc.

Précieux partenaire

Pour la Fédération québécoise des sports cyclistes (FQSC), le Tour du Silence constitue une occasion unique de sensibiliser la population à la sécurité routière. Grâce à la contribution de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), la fédération peut soutenir les organisateurs, tant au niveau technique que financier. Cette aide a notamment permis à la FQSC de produire nombre d’outils de promotion génériques mis à la disposition des différentes organisations.

Indispensables collaborateurs

Tout cela ne serait évidemment possible si ce n’était de la Sureté du Québec (SQ), des municipalités et de leurs corps policiers, de même que des organisateurs, leurs partenaires et leurs bénévoles. À tous, nous vous sommes extrêmement reconnaissants et vous remercions au nom de la grande famille cycliste.
 

Fichier(s) attaché(s)Taille
participation_tds2015.pdf297.86 Ko
Cliquez ici pour consulter nos archives.