Deuxième médaille pour Nicole Clermont

La paracyliste québécoise Nicole Clermont a remporté une seconde médaille lors du dernier weekend de la Coupe du monde à Pietermaritzburg, en Afrique du Sud. Elle a récolté le bronze dimanche, dans la catégorie C5 de la course sur route alors que vendredi, au contre-la-montre, elle était montée sur la deuxième marche du podium.

L’athlète de Saint-Denis-de-Brompton a parcouru les 55,4 kilomètres en 1 h 33 min 50 s, soit 32 secondes de plus que la grande gagnante, la Polonaise Anna Harkowska (1 h 33 min 18 s).

La médaille d’argent est revenue à l’Allemande Kerstin Brachtendorf qui a raté l’or d’à peine 2 secondes (1 h 33 min 20 s). La représentante de l’Afrique du Sud, Estelle Van Der Merwe, a quant à elle terminé au pied du podium de cette compétition.

C4 sur route

Du côté du C4 sur route, la Longueuilloise Marie-Claude Molnard n’a pas été en mesure de repartir avec une médaille de bronze comme au contre-la-montre présenté le 11 septembre. Ce dimanche, la course ne s’est pas déroulée comme elle l’avait espéré. Molnard a complété l’épreuve de 55,4 km en 1 h 44 min 48 s terminant ainsi cinquième.

«Toutes les courses ne peuvent bien aller! On m'a dit après la course que le vélo c'est un peu comme la météo. Parfois il fait soleil, parfois il y a des nuages et de la pluie», a-t-elle commenté.

La gagnante de la course, l’Américaine Shawn Morelli, a été 10 minutes 41 secondes plus rapides que la Canadienne, avec un temps de 1 h 34 min 7 s. Le podium a été complété par l’Australienne Susan Powell (1 h 39 min 8 s) et par l’Anglaise Elizabeth Saul (1 h 42 min 49 s).

«Je me suis battue de toutes mes forces pour m'accrocher lors des attaques des C5 et boucher l'écart avec les poursuivants. J’ai mis de côté boire et manger durant environ 15 kilomètres, ce qui a coûté très cher par la suite puisque ma tête et mon corps ont flanché» a raconté la Québécoise.

Bien que Molnard n’ait pas remporté de médaille aujourd’hui, elle termine deuxième au classement général de la Coupe du monde. «Ça démontre que j'ai ma place parmi l'élite mondiale et que je remplis mon rôle au sein de l'équipe, qui est de monter sur le podium le plus souvent possible et de ramasser de précieux points en vue d'une sélection pour les Jeux de Rio. Je suis très positive face à la tâche à accomplir l'an prochain et j'ai confiance de pouvoir livrer la marchandise et continuer de surprendre», a conclu l’athlète qui participera bientôt aux nationaux de piste.

Tandem sur route

Du côté des tandems, les Québécois ne sont pas montés sur le podium en ce 13 septembre. L’équipe formée d’Alexandre Carrier et du pilote Aroussen Laflamme a toutefois passé très près d’une médaille de bronze.

«Notre objectif était de monter sur le podium et d’aller chercher le plus de points possible pour les Canada en vue des Jeux paralympiques. Nous voulions vraiment gagner, mais une quatrième place c’est très bien ! Surtout vu le bon travail d’équipe des Espagnols» a commenté Carrier.

La course de 92,3 km a été remportée par le tandem espagnol formé de Carlos Gonzalez Garcia et Noel Martin Infante avec un chrono de 2 h 5 min 49 s. La médaille d’argent a aussi été remportée par des représentants de ce pays. Ignacio Avila Rodriguez et Joan Font Bertoli ont franchi la ligne avec 25 secondes de retard sur le meilleur temps (2 h 6 min 14 s). Finalement, les Anglais Stephen Bate et Adam Duggleby ont mis la main sur le bronze (2 h 8 min 48 s). L’équipe de Carrier est arrivée en sprint en même temps que ces derniers, mais a pris le quatrième rang.

«Les deux ou trois derniers kilomètres, ça a été une finale comme les matchs sprint sur piste. Quelques accélérations et freinages brusques. Qui va prendre les devants ? Un peu d’intimidation de la part des Britanniques. Ça s’est joué au sprint à la fin», a rapporté Carrier de Bromont.

Somme tout, Alexandre Carrier était satisfait de la performance de son équipe qui répondait aux attaques et était toujours dans le groupe de tête. Également, son pilote a réussi à éviter les chutes ainsi que les éclats de verre sur le parcours qui ont causé quelques crevaisons. Malgré les bris mécaniques, Carrier était content d’avoir passé à travers ce parcours rapide.

Par ailleurs, l’athlète de la Montérégie a dressé un bilan positif de sa saison. Lui et Laflamme ont commencé l’année avec deux victoires pour ensuite être sélectionnés afin de participer aux Coupes du monde où ils ont notamment terminé cinquièmes en Suisse.

«Nous avons eu une excellente saison. Aujourd’hui, avec notre quatrième place, nous venons de battre notre meilleur résultat. Maintenant, Aroussen et moi allons faire du cyclocross cet automne», a conclu Carrier.

Chez les femmes, la pilote Audrey Lemieux et sa partenaire Ontarienne Robbi Weldon ont aussi terminé au pied du podium de l’épreuve de 73,8 km sur route. Sur les six équipes participantes, cinq ont franchi la ligne d’arrivée en sprint avec un temps de 2 h 3 min 27 s.

Les Anglaises Lora Turnham et Corrine Hall sont premières, les Belges Anita De Coster et Caren Commisaris sont deuxièmes, les Espagnoles Josefa Benitez Guzman et Beatriu Gomez Franquet sont troisièmes et finalement, les Canadiennes Lemieux et Weldon quatrièmes.

Rédaction : Sportcom

Cliquez ici pour consulter nos archives.