Moreau si près du podium !

Le spécialiste du vélo à mains québécois Charles Moreau a disputé une bonne course et a effleuré le podium de la course en ligne chez les H3 samedi, à la Coupe du monde de Pietermaritzburg, en Afrique du Sud.

Après avoir été très compétitif contre les meilleurs au monde, il a finalement dû se contenter d’une cinquième place. Une chute en fin de parcours lui a fait prendre 45 secondes de retard sur les quatre premiers coureurs qui ont tous terminé l’épreuve en 1 h 36 min 40 s. « Ç’a été une belle journée, grosse course ! C’est la fin de la saison et ça va faire du bien de décompresser un peu », a indiqué le Victoriavillois.

Le Belge Jean François Deberg a triomphé, devant l’Allemand Max Weber et le Suisse Frei Heinz.

« Je termine encore avec une décevante cinquième place. Aujourd’hui, je n’ai pas eu de malchance du côté mécanique. La course s’est super bien passée durant les neuf tours. J’ai fait une belle gestion d’attaques et j’avais un bon positionnement dans le peloton. Nous étions cinq en tête et nous nous sommes détachés assez rapidement. Je suis souvent opposé à eux et de rester en contrôle à leurs côtés est un gros point positif », a expliqué le paracycliste.

« C’était la première fois que je me retrouvais en situation de remporter une course, mais je suis tombé à la fin. Il y avait une descente assez longue avec un faux plat au milieu. J’ai attaqué. Nous étions quatre et je voulais créer un espace entre moi et les autres gars grâce à l’agressivité avec laquelle je prenais la ligne de course », a dit Moreau, qui a peut-être été un peu trop gourmand.

« Je voulais pousser un peu plus pour conserver mon écart, mais en prenant le virage rapidement, j’ai aussi dû le prendre plus large si je voulais garder mon gaz. C’est à ce moment que j’ai cogné la paroi de ciment au milieu. Je me suis égratigné le genou et le pied et j’ai perdu le podium. »

Chanceux dans sa malchance, le paracycliste québécois ne semble pas avoir de blessures importantes. « Au moins, mes blessures ne sont pas graves et n’affecteront pas mon entraînement. Je devrai réparer mon vélo, mais c’est tout. Quand tu veux l’emporter, tu prends des risques et ce sont des choses qui peuvent arriver ! Mon attaque était à la bonne place et c’était une bonne décision de ma part. Par contre, j’aurais dû être sur les freins », a-t-il mentionné.

Malgré cette erreur, la journée a permis à Moreau de constater ses progrès cette saison. « Pendant la course, j’ai été en tête à trois reprises et j’ai testé la ligne de course. Le podium était à ma portée, vraiment accessible. J’aurais voulu gagner plus de points et une médaille pour finir ma saison, mais ma progression est bonne ! Mon objectif cette saison était d’être dans le top-5 au classement et j’ai réussi. Je suis déçu dans la mesure où j’aurais eu le potentiel de faire mieux ! À plus long terme, j’espère être compétitif pour Rio. Je pense que je suis dans le coup pour viser une médaille ! »

Maintenant la saison derrière lui, Charles Moreau quittera l’Afrique du Sud pour un retour à la maison bien apprécié. « Maintenant, c’est période de repos et préparation de ma collecte de fonds annuelle, à Victoriaville, le 14 octobre. Elle m’aide à financer mon équipement et ma saison. Ensuite, je reprends l’entraînement ! »

L’autre Québécoise en action samedi, Marie-Ève Croteau, a terminé au pied du podium de l’épreuve en ligne chez les T2. Quatrième au contre-la-montre vendredi, la spécialiste du tricycle a obtenu le même résultat dimanche. Elle a cumulé un retard de 2 minutes 16 secondes sur Carol Cooke qui a dominé la course en 40 min 35 s. Jill Walsh, des États-Unis, et Jana Majunke, de l’Allemagne, ont complété le podium, terminant respectivement deuxième et troisième.

La Coupe du monde de Pietermaritzburg prendra fin dimanche, avec les courses en ligne des catégories C 1 à 5 et les épreuves en tandem.

Rédaction : Sportcom

 

Cliquez ici pour consulter nos archives.