Sept paracyclistes québécois se rendront à Rio

Deux semaines après la tombée de rideau sur les Jeux olympiques, ce sera au tour des paralympiens de s’exécuter. Comme à chaque édition des Jeux paralympiques, le Canada dépêchera un important contingent à l’intérieur duquel le paracyclisme sera bien représenté. Parmi les paracyclistes sélectionnés pour représenter l’unifolié, on compte sept Québécois : Daniel Chalifour (B), Nicole Clermont (C5), Marie-Ève Croteau (T2), Jean-Michel Lachance (P), Marie-Claude Molnar (C4), Charles Moreau (H3) et Audrey Lemieux (P).

« À l’instar des olympiens, les paracyclistes sont des athlètes qui pratiquent leur sport avec autant de passion et de détermination. Les Québécois qui prendront part aux Jeux de Rio ont pour la plupart été médaillés lors d’épreuves de Coupe du monde ou aux Championnats du monde au cours des deux dernières années, et ont donc d’excellentes chances de monter sur le podium à Rio. Les athlètes paralympiques constituent des modèles de détermination, et souvent de résilience. Ils inspirent les athlètes, qu’ils vivent avec un handicap ou non. Rio sera une occasion unique pour les amateurs de sport de découvrir ces athlètes exceptionnels », a déclaré Louis Barbeau, directeur général de la Fédération québécoise des sports cyclistes (FQSC).

« Le Québec a toujours été le leader du paracyclisme au Canada, que ce soit au niveau des athlètes membres de l’équipe nationale, du développement de commissaires et d’entraîneurs, ou de la tenue d’événements internationaux, comme la Coupe du monde et les Championnats du monde qui s’y sont déroulés à plusieurs reprises », a-t-il souligné concernant le rôle de chef de file de la province dans le développement de la discipline au pays.

En tandem, Daniel Chalifour en sera à une troisième participation paralympique. Celui qui fait maintenant équipe avec le pilote Jean-Michel Lachance a notamment remporté le bronze en poursuite lors des derniers Championnats du monde sur piste. En vélo à mains, les espoirs reposent sur Charles Moreau (H3).

Médaillée de bronze au contre-la-montre lors des derniers Jeux, Marie-Claude Molnar (C4) voudra certainement rééditer sa performance, voire monter sur une autre marche du podium. Pour Marie-Ève Croteau (T2), sa participation à Rio sera l’occasion de tourner la page sur les Jeux de Londres, où elle n’a malheureusement pas pu prendre part aux différentes courses en raison d’une commotion cérébrale subie quelques semaines plus tôt. Bien qu’elle évolue en paracyclisme que depuis 2012, Nicole Clermont (C5) a rapidement progressé dans la discipline et sera donc à surveiller lors de ses premiers Jeux. Décorée d’or à l’issue de la course sur route disputée aux Jeux de Londres, l’Ontarienne Robbi Weldon (B), qui joint désormais ses efforts à ceux de la pilote québécoise Audrey Lemieux (P), voudra certainement s’illustrer de plus belle.

Les meilleurs athlètes des 22 disciplines au programme paralympique s’affronteront dans l’espoir d’y ravir les honneurs, les plus prestigieux qui soient. C’est donc plus de 4 000 participants en provenance de près de 170 pays qui seront en action du 7 au 18 septembre 2016. À suivre avec intérêt.

Délégation canadienne

Daniel Chalifour et Jean-Michel Lachance (B)
Tristan Chernove (C2)
Nicole Clermont (C5)
Marie-Ève Croteau (T2)
Shelly Gautier (T1)
Marie-Claude Molnar (C4)
Charles Moreau (H3)
Mike Sametz (C3)
Robbi Weldon et Audrey Lemieux (B)
Ross Wilson (C1) 

Cliquez ici pour consulter nos archives.