Un début concluant pour Marie-Ève Croteau

Elle devait être sur la ligne de départ à Londres, c’est maintenant fait à Rio! La paracycliste Marie-Ève Croteau a fait officiellement ses débuts aux Jeux paralympiques en terminant sixième du contre-la-montre des T1-2, mercredi, à Rio.

Le Canada aura remporté cinq médailles à cette première journée de paracyclisme sur route. En plus de celles amassées par Tristen Chernove (or – C2), Ross Wilson (argent – C3) et Charles Moreau (bronze – H3) en matinée, l’Albertain jeune Mike Sametz (C3) et l’Ontarienne Shelley Gauthier (T1-2) ont mis la main sur le bronze de leur catégorie respective en après-midi.

Auteure d’un chrono de 29 min 43,47 s, Marie-Ève Croteau a terminé à 3 minutes 32,07 secondes de la gagnante, l’Australienne Carol Cooke (26 min 11,40 s).

« Ça fait longtemps que je l’attendais cette course », s’est exclamé l’athlète de Québec qui est arrivée à Rio mardi seulement et n’avait donc pas encore roulé le parcours.

Une petite erreur avant l’arrivée lui a coûté quelques secondes « J’ai sprinté pensant que c’était le dernier bout, mais il restait un virage et un autre 400 mètres », a-t-elle expliqué.

« C’est correct. Je ne suis pas déçue de la performance,  je ne m’attendais pas nécessairement à une médaille. C’est un gros entraînement en vue de la course sur route », a mentionné Croteau qui espère atteindre le podium à sa prochaine épreuve.

Des tandems rapides

En tandem, l’Ontarienne Robbi Weldon et sa pilote québécoise Audrey Lemieux ont réalisé la meilleure performance canadienne en prenant le septième rang. Sur les 30 kilomètres, le duo canadien a enregistré un temps de 41 min 38,98 s pour accuser un retard de 2 minutes 39,76 secondes sur la paire gagnante, l’Irlandaise Katie George Dunlevy et sa pilote Evelyn McCrystal.

« Ç’a roulé très vite », a constaté Audrey Lemieux en consultant les résultats.

Les deux athlètes se sont dites satisfaites de l’effort réalisé. « Le calibre était très relevé, nous n’avons pas à être gênées, a mentionné la Montréalaise. C’était un parcours où il fallait avoir une puissance constante. Nous avons tout bien exécuté, il nous a juste manqué un peu de vitesse de plus pour aller chercher un top-5 ou une médaille. »

Également en course, Shawna Ryan et sa pilote rimouskoise Joanie Caron ont fini 13es en 43 min 4,33 s. « Nous avons donné le maximum possible. Nous sommes ici pour l’expérience », a souligné Caron.

Chez les hommes, Daniel Chalifour et le pilote Jean-Michel Lachance ont conclu au 15e échelon.  Les deux Québécois ont affiché un chrono de 37 min 9,53 s et maintenu une vitesse moyenne de plus de 48 km/h.

« Nous avons donné le maximum, mais nous espérions mieux côté résultat », a raconté Jean-Michel Lachance.

« C’est sûr que nous aurions voulu faire mieux, mais nous ne pouvons pas contrôler ce que les autres font », a pour sa part renchéri Chalifour qui a rappelé que le duo s’était davantage concentré sur la piste en vue des Jeux paralympiques.

Le Québécois a été particulièrement impressionné par la vitesse des gagnants, Steve Bate et son pilote Adam Duggleby, de la Grande-Bretagne, qui ont maintenu une moyenne de 52,04 km/h. « C’est très fort », a-t-il conclu.

Les courses en ligne seront maintenant présentées à Pontal les trois prochains jours. Ce sera Charles Moreau qui ouvrira le bal pour les Québécois jeudi.

Rédaction : Sportcom

Cliquez ici pour consulter nos archives.