Une médaille qu’auraient pu échapper Chalifour et Lachance

Daniel Chalifour et son pilote Jean-Michel Lachance ont gagné la médaille de bronze de la poursuite individuelle en tandem vendredi aux Championnats du monde de paracyclisme sur piste, tandis que le Britanno-Colombien Tristen Chernove a remporté un deuxième titre en deux jours à Montichiari, en Italie.

« C’est une journée de rêve, qui aurait pu tourner au cauchemar, mais qui s’est bien terminée », a affirmé Chalifour en entrevue à Sportcom.

En matinée, le vétéran paracycliste, de Mont-Laurier, et Lachance, de Québec, se sont classés quatrièmes des qualifications grâce à un chrono de 4 min 17,178 s, un record canadien.

« Nous étions super fiers de notre temps, mais à deux tours de la fin, nous avons rejoint les Italiens avec qui nous courrions. Nous n’avons pas réussi à les dépasser, donc nous avons roulé plus haut sur la piste pendant deux tours, ce qui nous a fait perdre au moins une seconde et demie », a avancé Chalifour.

« Nous marchions sur un fil après notre effort, parce qu’il restait six équipes à passer. Finalement, nous avons été quatre tandems à 4 min 17 s, mais c’est nous qui avons été les plus rapides. »

La décevante et frustrante cinquième place est revenue aux Australiens (4 min 17,222 s).

Chalifour et Lachance ont donc accédé au duel pour le bronze, où ils se sont frottés aux Britanniques Stephen Bate et Adam Duggleby, troisièmes qualifiés en 4 min 16,555 s.

Ils ont maintenu le rythme du matin en affichant un chrono de 4 min 17,409 s, alors que leurs adversaires n’ont pu retrouver leur cadence (4 min 18,669 s).

« Nous savions que ce serait hyper serré, mais nous pensions sérieusement pouvoir être plus rapides. Dans le premier kilomètre, nous sommes sortis comme une fusée. Nous avons fait 1 min 07,4 s, ce qui est quasiment un temps de contre-la-montre. Nous, nous l’avons fait en ouverture d’une poursuite et il restait trois kilomètres à faire », a souligné Chalifour.

Les Australiens Kieran Modra et David Edwards se sont par ailleurs facilement imposés en finale grâce à un temps de 4 min 12,324 s, laissant loin derrière les Espagnols Ignacio Avila Rodriguez et Joan Font Bertoli (4 min 16,406 s).

De retour après une violente chute

À sa première épreuve internationale en compagnie de Lachance, l’athlète de 44 ans était fort satisfait. « Nous sommes vraiment fiers de ce que nous avons fait. Ce sont nos meilleures poursuites ensemble. »

« Avec le repos et l’entraînement des derniers jours, nous savions que nous allions être rapides, mais nous ne croyions pas l’être autant », a ajouté Lachance, de retour à la compétition après s’être fracturé un coude et un fémur, entre autres, dans une chute survenue à 80 km/h en novembre.

« J’ai mis beaucoup d’efforts dans ma préparation et je me mettais la barre haute. Les fractures du coude prennent environ un an à guérir complètement et, la plupart du temps, tu ne retrouves pas 100 % de ton extension et de ta flexion. »

« Je dois beaucoup à mon entraînement et à Eric Van den Eynde, qui a toujours cru en mes capacités. Il m’a beaucoup aidé pour l’entraînement et à garder ma motivation dans les moments difficiles. »

Pilote habituel de Chalifour, Alexandre Cloutier poursuit par ailleurs sa préparation en Californie avec plusieurs autres athlètes canadiens en vue des compétitions sur route à venir dans les prochains mois.

Deux en deux pour Tristen Chernove

Déjà champion de la poursuite individuelle jeudi, Tristen Chernove a ajouté la couronne mondiale du contre-la-montre à sa récolte dans la catégorie C2. Il a roulé le kilomètre en 1 min 13,279 s, à des poussières du record mondial.

Le chrono de référence, 1 min 13,235 s, demeure dans les mains du Chinois Hao Xie, deuxième vendredi en 1 min 15,311 s. Le Britannique Louis Rolfe (1 min 15,925 s) a terminé troisième.

Du côté des autres paracyclistes du pays, les Albertains Ross Wilson et Jaye Milley ont respectivement fini 4e et 10e du contre-la-montre de la classe C1. Mike Sametz, aussi de l’Alberta, a obtenu une 14e place au contre-la-montre de la catégorie C3.

Samedi, Chalifour et Lachance participeront au contre-la-montre.

« Nous sommes vraiment plus des poursuiteurs. Si nous roulons 1 min 05 s ou un peu en bas de ça, personnellement, je vais être bien content. Nous sortons de deux guerres, deux grosses courses, on verra comment les jambes vont être », a mentionné le vétéran.

« Si nous finissons dans le top-5 disons, ça serait la cerise sur le sundae. »

Rédaction : Sportcom

Cliquez ici pour consulter nos archives.