Des fautes techniques qui coûtent cher à Hugo Barrette

Hugo Barrette a connu une journée qu’il a qualifiée de « très décevante » dimanche alors qu’il participait à son épreuve de prédilection, le keirin. Le Madelinot a été éliminé au repêchage de cette course des Championnats du monde de cyclisme sur piste à Londres, la dernière répétition générale avant les Jeux olympiques de Rio.

Le Québécois a d’abord terminé troisième au premier tour du keirin, à 0,378 seconde du Japonais Yuta Wakimoto. Pour accéder au tour suivant, Barrette devait finir parmi les deux premiers. Malheureusement, le Néo-Zélandais Edward Dawkins a franchi la ligne d’arrivée à 0,067 seconde devant le Canadien.

« En première ronde, j’étais dans la roue de Dawkins avec un tour à faire et personne ne passait. Je connais tous les coureurs et je pensais que ça allait être facile. Tout d’un coup, le Japonais est arrivé et j’ai essayé de passer sur la ligne, mais Dawkins m’a battu. Le Japonais s’est d’ailleurs rendu en finale et d’habitude il ne performe pas aussi bien. Je l’ai sous-estimé », a commenté Barrrette.

Au repêchage, le pistard de 24 ans est remonté en selle pour parcourir une fois de plus les huit tours qui composent cette épreuve. Barrette a vu son aventure prendre fin alors qu’il a terminé au quatrième rang de sa vague à 0,424 seconde du Français François Pervis. Seul le gagnant accédait au deuxième tour.

« Au repêchage contre François, ma tête n’était plus là. Encore une erreur tactique. Je suis resté dans sa roue pour me donner un peu d’élan et le coureur de l’Italie [Francesco Ceci] a fait un mouvement un peu illégal. Il est venu dans mon couloir même si j’y étais. Ça fait en sorte que ma course était terminée à cause de lui, mais c’est de ma faute parce que j’aurais dû être devant de toute façon. »

Le médaillé d’argent à cette épreuve à la Coupe du monde de Hong Kong, en janvier, ne prévoyait pas du tout que sa journée se déroulerait de cette façon. « Très décevant. Je m’attendais à de bonnes choses. Le keirin reste très tactique et technique et aujourd’hui je n’étais pas dedans. »

Il ajoute que ses contre-performances ne sont pas dues à un manque de force dans les jambes, mais plutôt à de grosses erreurs techniques.

« J’avais de bonnes jambes et de la vitesse, je l’ai prouvé au sprint. Ça m’a coûté cher parce que je ne me suis pas rendu en demi-finale. Avec la forme dans laquelle j’étais, c’est plate de finir la saison comme ça sur des détails techniques. Si j'avais fini la course et que quelqu’un m’avait battu “fair and square”, ça aurait été différent. Étant donné que j’ai mal couru, je n’ai pas eu la chance de faire un effort. Grosse déception. »

Rio 2016

Hugo Barrette doit maintenant mettre cette course derrière lui et se préparer pour le keirin qui sera présenté aux Jeux de Rio. Avant tout, le cycliste prendra un peu de repos bien mérité après cette saison mouvementée.

« Il y a de bonnes choses à venir. Ma saison a vraiment été en montagne russe, avec la blessure, le gros crash, le fait que j’ai tout gagné aux Jeux panaméricains… C’était tellement d’émotions. Ce n’est pas que ma tête n’était pas là, mais il est temps que je me repose un peu. Je n’ai pas eu de pause pendant près de huit mois. Après il va me rester cinq mois pour me préparer pour les Olympiques. Je vais être de retour à mon meilleur et même plus. Même après aujourd’hui [dimanche], je pense encore que je peux être parmi les meilleurs, mais je dois travailler sur la tactique et la technique. »

Le pistard sera de retour à Montréal pour un cours laps de temps avant de repartir pour l’entraînement.

Rédaction : Sportcom

Cliquez ici pour consulter nos archives.