Médaille de bronze pour Hugo Barrette au sprint

Hugo Barrette est monté sur la troisième marche du podium de l’épreuve du sprint au dernier jour des Championnats panaméricains de cyclisme sur piste dimanche, à Santiago, au Chili.
 
Samedi, l’athlète originaire des Îles-de-la-Madeleine s’est qualifié troisième parmi la trentaine de coureurs en lice. Il a ensuite gagné ses duels des seizièmes et huitièmes de finale, avant de disposer de l’Américain Matt Baranoski en deux manches en quart de finale.
 
Dimanche, en demi-finale, il a retrouvé le Trinidadien Njisane Phillip, contre qui il avait enlevé la médaille d’or en finale des Jeux panaméricains à Toronto. Deuxième qualifié, Phillip a cette fois triomphé en trois manches.
 
« J’ai fait quand même une grosse erreur à la troisième manche, a indiqué Barrette. Je pense que j’étais le plus fort. J’avais gagné aisément aux Jeux panaméricains. La première manche a été vraiment facile et j’ai un peu baissé la garde par la suite. »
 
Dans l’affrontement pour la troisième place, le Québécois a été le plus rapide des deux premières sorties contre le Vénézuélien Hersony Canelon Vera, premier des qualifications samedi.
 
En finale, le Colombien Fabian Hernando Puerta Zapata a défait Canelon Vera en deux manches.
 
Barrette restait bien serein malgré sa défaite en demi-finale. « Ça n’a pas été possible de garder ma forme exactement comme aux Jeux. D’aller chercher le bronze contre des gros coureurs comme ça, sans être au sommet de ma forme, c’est très satisfaisant. »
 
« Il y a deux ou trois ans, avec la même forme, j’aurais été un peu déçu, mais maintenant nous sommes plusieurs coureurs de gros calibre. C’est quand même une fierté d’aller chercher le bronze. »
 
« Njisane a fini quatrième aux derniers Olympiques, Fabian a été double champion en Coupe du monde la saison dernière et Hersony a terminé huitième aux mondiaux cette année, a-t-il poursuivi. C’est du gros calibre international. C’est bien de voir ça parce que ça fait longtemps que le continent des Amériques a été aussi fort. »
 
Le Madelinot est encouragé par ses performances des derniers mois à l’approche de la première Coupe du monde de la nouvelle saison, qui commencera en Colombie, à la fin du mois d’octobre. « Ce sont de bons points pour les Olympiques. Ça me met en confiance. »
 
Rédaction : Sportcom
Cliquez ici pour consulter nos archives.