Une troisième place aux répercussions positives pour Rémi Pelletier-Roy

Provisoirement huitième après la première journée de l’omnium, Rémi Pelletier-Roy a effectué une belle remontée pour terminer la compétition sur la troisième marche du podium, samedi soir, aux Championnats panaméricains de cyclisme sur piste.

« Je suis quand même très content, car après la journée d’hier (vendredi), j’étais un peu déçu, a-t-il expliqué. La course aux points a un gros poids dans la balance. Quand tu fais 160 tours, c’est l’épreuve de vérité et tu ne peux pas te cacher! Avec le nouveau format de l’omnium, j’ai réalisé que les cinq premières épreuves sont importantes, sauf que tout peut basculer dans cette dernière course. »

Samedi, en plus de la course aux points, le Québécois a pris part au kilo et au tour lancé.

Au-delà de ce classement, ce sont surtout des portes qui s’ouvrent pour le Longueuillois.

En effet, Pelletier-Roy a amassé de précieux points dans le processus de qualification olympique en plus d’avoir officieusement assuré sa place dans l’équipe nationale des Coupes du monde à venir, ce qu’il n’avait pas réussi la saison dernière.

« Aux Jeux panaméricains, j’avais essayé de défendre ma troisième place (avant la course aux points) et j’avais fini cinquième. Ici, j’étais quatrième, j’ai fait la course et ça m’a mieux servi. J’ai couru de façon intelligente », a poursuivi celui qui n’a pu prendre un tour sur le peloton, sauf qu’il a tout de même remporté plusieurs sprints intermédiaires.

Vendredi, la Montréalaise Kristi Lay avait pris le quatrième rang de la poursuite individuelle. En finale pour la médaille de bronze, l’ancienne patineuse de vitesse longue piste a été devancée par sa compatriote Annie Foreman-Mackey.

Dans une finale pour la médaille d’or complètement américaine, Jennifer Valente s’est imposée devant Kelly Catlin.

Le résultat de la Québécoise d’adoption à la course aux points de samedi n’était pas disponible au moment d’écrire ces lignes.

Dimanche, Hugo Barrette sera des demi-finales du sprint.

Rédaction : Sportcom

Cliquez ici pour consulter nos archives.