« Des cols comme ici, ce n’est pas ma tasse de thé », Antoine Duchesne

Le Québécois Antoine Duchesne (Direct Energie) a connu une journée difficile sur la route de la sixième étape du Critérium du Dauphiné, samedi. Avec un parcours de 141 kilomètres entre La Rochette et Méribel, en France, le cycliste a franchi cinq cols pour terminer sa course en 123e place.

« Ce n’était vraiment pas facile. Je me sentais un peu mieux, ce n’est pas une mauvaise journée. C’est tellement un parcours spécifique avec 4 500 mètres de dénivelés. Chaque fois que je fais des courses comme ça, l’écart entre les grimpeurs et les autres c'est hallucinant comment ils sont sur une autre planète. J’ai fait de mon mieux, mais traîner ma carcasse de 75 kilos, ce n’est pas facile », a fait savoir le Canadien.

Le Français Thibaut Pinot (FDJ) est sorti vainqueur au sprint devant un autre Français, Romain Bardet (AG2R La Mondiale). L’Irlandais Daniel Martin (Etixx-Quick-Step) a complété le trio de tête à 1 minute 4 secondes.

Duchesne a franchi la ligne d’arrivée à 33 minutes 58 secondes du vainqueur dans le dernier peloton formé de 43 coureurs. Le Français Romain Sicard, qui a fait partie d’une attaque, a obtenu le meilleur résultat de Direct Energie avec une 34e place (+11 minutes 30 secondes).

« J’ai essayé au kilomètre zéro, mais ça n’avait pas trop l’air de vouloir y aller. Finalement, ç’a relancé et l’échappée est partie dans le premier col. Après les deux premiers cols, c’était une descente très technique et rapide et nous sommes rentrés dans le pied de La Madeleine, un des cols les plus difficiles de France. Quand tu sais que tu ne seras pas devant, l’important est de bien forcer au début et bien gérer l’effort pour rentrer dans un groupe qui va bien rouler dans les vallées et finir dans les temps », a ajouté l’athlète de 24 ans.

Il poursuit en expliquant que dans des étapes comme celle-ci dont le parcours est aussi difficile, son rôle est de « survivre » puisque les coureurs dans l’échappée sont de « vraies machines ».

« Les gens s’imaginent que je suis rendu un grimpeur parce que j’ai gagné le maillot à pois au Paris-Nice, mais je ne le suis pas et je ne l’ai jamais été. Je n’enlève rien à ce que j’ai fait là-bas, mais des cols comme ici, ce n’est pas ma tasse de thé. »

Le Critérium se complètera dimanche avec la présentation de la septième étape, une course de 151 kilomètres reliant Le-Pont-de-Claix à Superdévoluy.

« L’étape est un peu moins dure, mais encore dans la haute montagne avec la fin au sommet dans les Alpes. Le général est encore assez rapproché pour les dix premiers, alors c’est sûr que ça va faire la guerre. Je suis là pour reprendre ma forme et je suis vraiment content. Je suis arrivé après deux semaines malades sur les antibiotiques. Je savais que je ne ferais rien d’extraordinaire », a conclu le cycliste originaire de Chicoutimi.

Au classement général, Christopher Froome (Sky) de la Grande-Bretagne, mène de 21 secondes devant l’Australien Richie Porte (BMC) et le Français Romain Bardet (AG2R La Mondiale).

Sicard est provisoirement 30e (+14 minutes 6 secondes) alors que Duchesne pointe au 129e rang (+1 heure 15 minutes 13 secondes).

Rédaction : Sportcom

Cliquez ici pour consulter nos archives.