Antoine Duchesne inscrit son nom à l’histoire !

Le cycliste québécois Antoine Duchesne a appris toute une nouvelle lundi, alors qu’il a été sélectionné par Direct Énergie pour prendre le départ du prestigieux Tour de France. Il sera le troisième Québécois de l’histoire à participer à cette compétition très prisée dans le monde du cyclisme international.

« J’avais une bonne idée que j’allais le faire depuis environ deux semaines, les dirigeants m’avaient dit que j’étais bien placé. Mais on ne sait jamais ce qui peut arriver en deux semaines. J’avais très hâte que la sélection officielle sorte. C’est donc un soulagement ce matin », a indiqué l’athlète de Québec.

Si on lui avait dit, il y a six ans, qu’il serait un jour sur la ligne de départ du Tour de France, il n’y aurait pas cru. « Depuis que je suis devenu pro, je me disais que c’était possible. Mais si je me ramène à quand j’étais amateur, dans ma tête, jamais je n’allais faire le Tour de France. D’en arriver là, c’est vraiment spécial pour moi. »

Le Québécois reconnaît qu’il a un parcours privilégié. Il inscrira d’ailleurs son nom à l’histoire, samedi, quand le départ du Tour de France sera donné au Mont-Saint-Michel. Avant lui, seulement Pierre Gachon, en 1937, et David Veilleux, en 2013, ont participé à l’événement.

Il croit que c’est la constance qu’il a démontrée durant les trois dernières années qui a convaincu les dirigeants de Direct Énergie d’aller de l’avant. « L’an dernier, j’étais passé très proche de faire le Tour, mais finalement les dirigeants s’étaient arrêtés sur le fait que je n’étais pas encore très expérimenté. Je n’avais jamais fait de grand tour et ils ne savaient pas comment je passerais au travers. J’avais aussi eu des problèmes à un genou durant l’hiver », a expliqué Duchesne, qui a fait ses classes en prenant part au Tour d’Espagne à la fin de l’été dernier.

« Cette année, j’ai montré que j’étais constant et présent à chacune des courses. J’ai réussi à aller chercher de gros résultats et j’ai démontré que j’étais capable d’aider sur tous les terrains », a ajouté celui qui a mis la main sur le maillot du meilleur grimpeur de l’épreuve Paris-Nice, en mars.

La pression dès le départ

Direct Énergie a bien l’intention de frapper dès le début du Tour de France. Duchesne fera partie de l’équipe de six coureurs qui aideront le meneur, Bryan Coquard, à se faufiler au sprint.

« J’aurai un rôle important aux sprints et la première semaine sera dédiée à ça. Les quatre premières étapes auront des arrivées au sprint, alors mon travail va être important. L’équipe est vraiment basée sur Bryan. Il a le niveau pour se frotter aux meilleurs au sprint et de gagner des étapes. Il a donc des chances d’aller chercher le maillot de meneur dès la première journée », a dit le Québécois.

De son côté, il compte essayer de se démarquer dans les étapes intermédiaires et les étapes en montagne.

C’est une semaine importante pour Duchesne, non seulement parce qu’il participera à son premier tour de France dans cinq jours, mais aussi parce qu’il saura mercredi s’il ira aux Jeux olympiques de Rio au mois d’août. « La grosse nouvelle était aujourd’hui, mais disons que ce serait la cerise sur le sundae d’apprendre mercredi que je m’en vais aux Jeux olympiques ! »

Rédaction : Sportcom

Cliquez ici pour consulter nos archives.