Antoine Duchesne manque un peu de puissance

Antoine Duchesne se remet plutôt bien de l’infection pulmonaire qui l’a mis KO il y a une dizaine de jours, mais il lui manque encore un petit peu de puissance. Mercredi, il en a payé le prix dans la dernière ascension de la troisième étape du Critérium du Dauphiné, épreuve World Tour de l’Union cycliste internationale.

Installé dans le peloton avec ses coéquipiers de Direct Énergie avant la côte de Sécheras, un col de deuxième catégorie de 2,9 kilomètres de montée à 8,2 %, le coureur originaire de Chicoutimi a dû rendre les armes, à une vingtaine de kilomètres de la ligne d’arrivée.

« Normalement, dans une bosse de trois bornes comme celle-là, je n’aurais pas dû péter. Je regardais ma puissance en montant et j’ai sauté 100 watts plus tôt que d’habitude. Je suis bien sur mon vélo, il me manque juste un peu de puissance Ça va revenir. »

« Chaque jour, ça va mieux et ça va aller de mieux en mieux, mais pour le moment, j’ai 20 % de moins que d’habitude. La santé est revenue, les sensations sont là, mais il me manque vraiment de la condition physique », a ajouté Duchesne, finalement 115e à 7 minutes.

L’Italien Fabio Aru (Astana), réputé grimpeur, a joué un tour à ses adversaires, s’envolant en solitaire sur le plat avec un peu plus d’une dizaine de kilomètres à faire et résistant par la suite au retour du peloton. Il a devancé de 2 secondes 87 cyclistes après avoir roulé les 187,5 kilomètres entre Boën-sur-Lignon et Tournon-sur-Rhône en un temps de 4 h 19 min 54 s.

Les deuxième et troisième places sont revenues, dans l’ordre, au Norvégien Alexander Kristoff (Katusha) et à l’Italien Niccolo Bonifazio (Trek-Segafredo).

Ryder Hesjedal (Trek-Segafredo) a fini 72e et Christian Meier (Orica-GreenEdge) 121e (+7 minutes) chez les Canadiens.

Rapide échappée

Des fugitifs n’ont pas tardé à se manifester mercredi. « Nous voulions mettre quelqu’un dans l’échappée, mais trois gars sont partis au kilomètre moins un, a imagé Duchesne. J’ai essayé plusieurs fois de relancer, mais nous ne sommes jamais revenus sur eux. »

Au 119e kilomètre, les Français Perrig Quemeneur, de Direct Énergie, et Cyril Gautier, d’AG2R La Mondiale, ont tenté leur chance. « Ils sont sortis et ont réussi à les rattraper, mais quand ils sont revenus, (Niki) Terpstra a attaqué en haut de la descente. Perrig n’est pas le meilleur des descendeurs et il a pété », a expliqué son équipier québécois.

L’Espagnol Alberto Contador (Tinkoff), 39e mercredi, est toujours le meneur au classement général, 6 secondes devant l’Australien Richie Porte (BMC). Ryder Hesjedal reste 11e (+49 secondes), tandis que Duchesne recule d’un rang au 112e échelon (+20 minutes et 23 secondes). Christian Meier pointe à la 115e place (+21 minutes et 23 secondes).

Jeudi, seulement deux cols de quatrième catégorie pimenteront les 176 kilomètres de la quatrième étape, qui sera disputée entre Tain-l'Hermitage et Belley.

« Il n’y a rien de trop majeur sur le final, je pense donc que ça devrait aller au sprint. Vendredi, samedi et dimanche, ça va se compliquer », a conclu Duchesne, en faisant référence aux trois étapes de montagnes qui attendent les 172 cyclistes toujours en lice.

Rédaction : Sportcom

Cliquez ici pour consulter nos archives.