Antoine Duchesne ne s’éclate pas vraiment

Antoine Duchesne a été très franc après la cinquième étape du Critérium du Dauphiné vendredi. « Je n’ai pas énormément de plaisir cette semaine », a admis le cycliste, qui a pris le 134e rang de la course, accusant un retard de 20 minutes et 32 secondes.

« Pour un gars comme moi qui revient de deux semaines où il était malade, qui n’est donc pas en parfaite condition physique et qui n’est pas un pur grimpeur, en ce moment, ce n’est pas facile. Je me suis battu beaucoup aujourd’hui, je n’ai pas passé une très belle journée », a expliqué celui qui a vu sa préparation pour cette compétition du World Tour passablement perturbée par une infection pulmonaire il y a environ deux semaines.

« J’en ai vraiment bavé. Je progresse, mais c’est le plus haut niveau au monde en ce moment. Ce sont tous des gars qui sont prêts pour aller au Tour de France. En plus, nous sommes en hautes montagnes. Habituellement, dans un grand tour, tu vas avoir un mélange de plusieurs types de coureurs. Par contre, ici, la composition des équipes est à 80 % de gars qui passent bien les montagnes. »

La cinquième étape reliait La Ravoire et Vaujany sur 140 kilomètres dans le département de la Savoie, dans les Alpes françaises. Les cyclistes devaient franchir sept cols, dont un de première catégorie après un peu plus de 30 kilomètres.

« Après 30 bornes, il y avait à peu près 80 gars qui étaient sortis du peloton et je faisais partie d’eux. Je me suis battu pendant 70 bornes avant de retrouver un gruppetto, de bien rouler et de rentrer », a lancé Duchesne, qui a vu le Français Thomas Voeckler, un de ses coéquipiers au sein de l’équipe Direct Énergie, tenter sa chance pour une échappée.

« C’était vraiment dur. Les gars ont vraiment coursé. Un groupe de cinq est sorti, avec Thomas, puis juste derrière, un autre groupe d’une vingtaine est sorti. Le peloton a alors roulé super vite pour ne pas laisser 25 gars partir », a précisé l’athlète originaire de Chicoutimi.

Dans les derniers kilomètres, le Britannique Christopher Froome (Sky) et l’Australien Richie Porte (BMC), parmi les favoris en vue du classement général, se sont activés, pour finalement se retrouver l’un contre l’autre au sprint final. Froome l’a emporté en un temps de 3 h 32 min 20 s, avec une avance de 1 seconde sur Porte. Le Britannique Adam Yates (Orica-GreenEdge) a fini troisième, en recul de 19 secondes.

Vainqueur du Critérium du Dauphiné en 2015, Froome s’est emparé du maillot jaune, alors que Porte est son plus proche poursuivant, à 7 secondes. L’Espagnol Alberto Contador (Tinkoff), ancien meneur, cinquième à 21 secondes vendredi, pointe désormais au troisième rang, en retard de 27 secondes.

Duchesne est 128e, 42 minutes et 22 secondes derrière Froome.

L’étape-reine de la compétition sera disputée samedi. Tout au long des 141 kilomètres entre La Rochette et Méribel, les 159 cyclistes survivants franchiront cinq cols. Il y en aura un hors-catégorie à mi-course, trois de première catégorie et un de deuxième catégorie. La journée prendra fin par une montée de 6,6 % de moyenne sur 12,3 kilomètres.

Rédaction : Sportcom

Cliquez ici pour consulter nos archives.