Boivin obtient le meilleur résultat du pays, Sagan est sacré champion

Le Slovaque Peter Sagan (Tinkoff) a causé la surprise sur les derniers mètres du Grand Prix de Québec, compétition du circuit du World Tour masculin, vendredi. Il a remporté la course au sprint à la toute fin. Le Montréalais Guillaume Boivin (Équipe canadienne) a quant à lui obtenu le meilleur résultat du pays avec une 17e place à 5 secondes du vainqueur.

La fin de course n’a pas été de tout repos pour les cyclistes. Plusieurs attaques ont été avortées dans les deux derniers tours. Avec un tour à faire, l’Allemand Paul Voss (Bora-Argon 18) était seul en tête avec une avance de 18 secondes sur le peloton. Il a fini par se faire rattraper par le vainqueur de l’an dernier, le Colombien Rigoberto Uran (Cannondale-Drapac) qui a attaqué dans le dernier kilomètre. Il a maintenu la tête pratiquement jusqu’à la ligne d’arrivée.

Toutefois, le champion du monde Sagan est parti en flèche et a battu au sprint le médaillé d’or olympique belge Greg Van Avermaet (BMC) pour s’emparer de la victoire de la course de 201,6 km dont l'arrivée était au centre-ville de Québec. Le Français Anthony Roux (FDJ) a complété le podium avec le même chrono que Sagan.

Hugo Houle (AG2R-La Mondiale) a franchi la ligne d’arrivée en 26e place dans un peloton de quatre cyclistes, à 11 secondes de Sagan, aux côtés du Canadien Mike Woods (Cannondale-Drapa), 27e.

« C’était une belle journée, ç’a bien été. La course est partie assez tranquille à comparer les autres années. L’échappée s’est vite formée et a été bien été contrôlé par Peter Sagan et les autres, a commenté l’athlète de 25 ans. La pression est montée au fil des tours. C’est un parcours difficile, mais c’est parfait. Ça permet de faire une belle sélection dans les derniers tours. »

Le jeune homme de Sainte-Perpétue était d’ailleurs très reconnaissant de tous les gens qui s’étaient déplacés pour l’événement. « C’était super agréable, il y avait tellement de monde. C’est toujours le fun d’entendre crier mon nom. C’est une chance inouïe de courir à la maison surtout quand tu as le meilleur fan-club. »

De son côté, Antoine Duchesne (Direct Énergie), originaire de Chicoutimi, a pris le 36e rang à 14 secondes du vainqueur dans un petit groupe de quatre participants comprenant le Rimouskois Bruno Langlois (Équipe canadienne), 33e.

Également en action au sein de l’équipe canadienne, David Drouin (Saint-Prosper) a fini 44e. Le Montréalais Nicolas Masbourian a fait partie de la longue échappée du jour en compagnie de sept autres coureurs, dont le Français Alexandre Pichot, coéquipier d’Antoine Duchesne. Le cycliste de 22 ans n’a pas fini la course.

Les hommes se donnent maintenant rendez-vous au Grand Prix de Montréal qui aura lieu dimanche.

Rédaction : Sportcom

Cliquez ici pour consulter nos archives.