Dominique Perras, entraîneur du mois de septembre

Montréal, 10 octobre 2014 (Sportcom) – Karol-Ann Canuel a brillé aux récents Championnats du monde de cyclisme sur route disputés à Ponferrada, en Espagne, où elle a décroché une médaille d’or au contre-la-montre par équipe, ce qui représente une performance historique pour le cyclisme canadien. En plus, elle a enchaîné avec une sixième place au contre-la-montre individuel. Entraîneur de l’athlète originaire d’Amos depuis maintenant trois ans, Dominique Perras est donc nommé entraîneur du mois de septembre par l’Institut national du sport du Québec et le Club médaille d’or.
 
Notons qu’au terme du vote du comité de sélection, M. Perras a devancé de justesse Glenn Hoag, entraîneur de l’équipe nationale masculine de volleyball du Canada qui a terminé au septième rang du Championnat du monde, soit la meilleure prestation canadienne masculine de tous les temps.
 
Des sommets après des bas
 
Sur papier, les résultats obtenus par Karol-Ann Canuel à Ponferrada sont très satisfaisants. Toutefois, ils le sont encore plus lorsque l’on sait que l’athlète a connu son lot de chutes cette saison. En mai, l’athlète de la formation Specialized-lululemon a chuté au Tour de Grande-Bretagne. Les conséquences d’un deuxième accident survenu à la Liberty Classic de Philadelphie, au début juin, ont été plus graves, ce qui l’a forcée à un repos de quelques semaines.
 
Et à cela s’ajoute la course en ligne des mondiaux, où une chute massive dans le peloton s’est traduite en une facture du bassin de l’athlète québécoise.
 
« C’est paradoxal. C’est comme si sa chute du mois de juin s’était transformée en une occasion de prendre une pause. Elle a fini la saison reposée et en lion. Finalement, ce repos a été bénéfique pour elle », croit Dominique Perras, qui a lui aussi été lui aussi cycliste sur la scène internationale pendant une dizaine d’années.
 
« Mon travail est surtout qu’elle maintienne le cap dans les moments difficiles. Lorsque les athlètes sont blessés, ils ont souvent l’impression que tout est perdu et c’est ce qu’elle pensait au mois de juin. Ma tâche est donc de remettre les choses en perspective afin qu’elle garde le moral. Karol-Ann a terminé la saison très forte et c’est ce qui est le plus impressionnant. »
 
Élève modèle
 
Dominique Perras le mentionne d’emblée : Karol-Ann Canuel est une athlète assidue, rigoureuse et facile à entraîner.
 
« Je suis extrêmement impressionné par la rigueur dont elle fait preuve. Elle est très sérieuse. Par exemple, ce n’est pas un problème pour elle de faire une sortie de 4 heures à la fin novembre alors qu’il fait -5 degrés. Elle n’ira pas rouler 3 heures 40 minutes, mais bien 4 heures. Elle est très méticuleuse. Notre force est que nous communiquons très fréquemment. »
 
Dominique Perras
 
L’entraîneur qui détient son niveau 2 du Programme national de certification des entraîneurs (PNCE) et qui sa poursuit sa formation de niveau 3 avance qu’il connaissait le potentiel athlétique de sa protégée, mais qu’il a tout de même été en partie surpris des résultats obtenus aux mondiaux. « J’ai été impressionné par la qualité de son contre-la-montre individuel, mais je l’ai été moins à l’épreuve par équipe où elle a pris de longs relais en fin d’épreuve. »
 
Le prochain objectif à moyen terme de la cycliste sera une qualification aux Jeux olympiques de Rio, en 2016. « Les échos que nous avons eus sont que le parcours comptera de longues côtes, ce qui est à l’avantage de Karol-Ann. Et à la suite de son résultat au contre-la-montre des mondiaux, nous porterons aussi une attention particulière à sa préparation pour cette épreuve. »
 
Même s’il n’est pas entraîneur à plein temps - il travaille dans le secteur financier pour la Banque Nationale - Dominique Perras continue de prendre du plaisir à avoir un pied dans le monde du sport. « J’aime encore le vélo et c’est motivant de suivre une athlète comme Karol-Ann. De voir cette fille qui met ses énergies et que je contribue à son développement, c’est le fun! »
 
En signe de reconnaissance, une bourse d’études de 200 $ de l’Institut national du sport du Québec est remise aux entraîneurs du mois. Ces fonds peuvent être utilisés lors des activités et programmes donnés par les services de formation de l’INS Québec au cours des 12 prochains mois.
 
- 30 -
 
Rédigé par Sportcom pour l’Institut national du sport du Québec
 
 
INSPIRER L'EXCELLENCE !
 
L’Institut national du sport du Québec (INS Québec) est un organisme dont la vision consiste à permettre à tous les athlètes et les entraîneurs de haut niveau au Québec de bénéficier d’un encadrement comparable aux meilleures pratiques mondiales. Connu depuis 1997 sous le vocable de Centre national multisport-Montréal, l’Institut national du sport du Québec est un partenaire clé des systèmes sportifs québécois et canadien. L’INS Québec est supporté par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS), Sport Canada, À nous le podium (ANP), le Comité olympique canadien (COC), le Comité paralympique canadien (CPC) et l’Association canadienne des entraîneurs; il bénéficie également de partenariats avec des entreprises telles que CISCO, Bell, AQUAM, Mondo, Teknion | Roy & Breton, Côté Fleury et Inaxsys.
 
 
Carol Bassil
Téléphone : (514) 255-1000, poste 283
Télécopieur : (514) 255-1008
www.insquebec.org
 
Cliquez ici pour consulter nos archives.