La force du nombre

Les Orica Bike Exchange ont profité de la force du nombre avec trois représentants dans l’échappée finale pour mettre la table à leur coéquipier Michael Matthews qui s’est imposé au sprint, mardi, à la dixième étape du Tour de France.

Au terme des 197 kilomètres entre Escaldes-Engordany et Revel, Antoine Duchesne (Direct Énergie), 157e du jour, a fini dans le peloton principal qui a accusé un peu moins de 10 minutes de retard. Au général, l’athlète originaire de Saguenay pointe en 119e place, 1h 37 minutes 19 secondes derrière le détenteur du maillot jaune, le Britannique Chris Froome (Sky).

Le vainqueur de l’édition 2015 du Tour a conservé son avance de 16 secondes sur l’Australien Adam Yates (Orica Bike Exchange) qu’il détenait au départ de l’étape de mardi.

Au lendemain de la première journée de repos de ces trois semaines de course, le peloton a quitté la Principauté d’Andorre avec une dernière ascension dans les Pyrénées pour ensuite rejoindre la France sur un long faux plat descendant parsemé de quelques difficultés.

Un groupe de six coureurs a bataillé pour la victoire d’étape. Épaulé par Daryl Impey et Luke Durbridge, décroché à quelques kilomètres de la fin, Matthews a devancé le champion du monde et vainqueur de la deuxième étape du Tour, le Slovaque Peter Sagan (Tinkoff).

Mercredi, le peloton parcourra 163 kilomètres entre Carcassonne et Montpellier.

Hugo Houle s’élance en Pologne

Pendant de temps au Tour de Pologne, Hugo Houle (AG2R-La Mondiale) a conclu la première étape longue de 138 kilomètres entre Radzymin et Warszawa en 41e place. Le Québécois a fini dans le deuxième peloton qui a accusé un retard de 9 secondes sur le premier groupe.

La formation Etixx – Quick-Step a fait coup double grâce à la victoire de Davide Martinelli suivi de son coéquipier Fernando Gaviria.

Rédaction : Sportcom

Cliquez ici pour consulter nos archives.