La puissance y était pour Hugo Houle

Hugo Houle a affiché sa puissance habituelle mardi pour le contre-la-montre de la deuxième étape de l’Eneco Tour à Breda, aux Pays-Bas. En présence des meilleurs sprinteurs au monde sur la courte épreuve 9,6 kilomètres, il a toutefois dû se contenter du 99e rang.

« C’était un beau parcours, très rapide. Le revêtement était bon et rien de trop technique. En général, je suis assez satisfait de l’effort que j’ai donné. J’ai affiché une bonne puissance, dans la moyenne selon ce que je suis capable de faire », a précisé l’athlète de Sainte-Perpétue.

En raison de la longueur du parcours, Houle n’entretenait pas de grandes attentes. « C’était le genre de chrono un peu court, qui me convient moins bien normalement. En bas de 20 kilomètres, c’est plus difficile pour moi, mais j’ai quand même fait mon meilleur chrono sur 10 kilomètres cette année. »

L’Australien Rohan Dennis (BMC) l’a emporté en un temps de 10 min 48 s. Le Néerlandais Jos Van Emden (LottoNl-Jumbo) a terminé deuxième, en recul de 5 secondes, et l’Allemand Jasha Sütterlin (Movistar) s’est classé troisième, en retard de 14 secondes.

Le Québécois a quant à lui conclu à 58 secondes du vainqueur, tandis que l’Allemand Patrick Gretsch, 52e à 38 secondes, a été le meilleur représentant de son équipe, AG2R La Mondiale.

« Je suis quand même satisfait du résultat, même si nous terminons très loin toute l’équipe. Nous avons fait ce que nous avons pu. J’ai fini 99e, ce n’est pas terrible, mais la puissance développée était là. »

Au classement général, Rohan Dennis est en tête, 5 secondes devant Jos Van Emden et 13 secondes devant le Slovaque Peter Sagan (Tinkoff). Houle pointe à la 98e place, à 58 secondes.

Comme lundi, Houle s’attend à un sprint massif mercredi pour l’arrivée de la troisième étape, qui sera disputée entre Blankenberge et Ardooie, en Belgique, sur 186 kilomètres.

« Les courses sont assez contrôlées étant donné qu’il y a un gros plateau de sprinteurs. Tous les meilleurs au monde sont là. Ils se préparent presque tous pour les Championnats du monde. »

La fédération canadienne a d’ailleurs confirmé mardi la sélection de Houle pour les prochains mondiaux, du 9 au 16 octobre, à Doha.

« L’Eneco Tour offre des conditions qui ressemblent beaucoup à ce que nous retrouverons au Qatar. Il va faire plus chaud là-bas, mais il reste que ce sont des courses très rapides, où le vent est le facteur principal. C’est donc une excellente préparation », a estimé l’athlète de 25 ans.

Les Québécois Guillaume Boivin, Karol-Ann Canuel, Antoine Duchesne et Joëlle Numainville seront également en action dans les épreuves de la catégorie élite aux Championnats du monde.

Rédaction : Sportcom

Cliquez ici pour consulter nos archives.