Le coéquipier de Duchesne cinquième, le Ventoux fait des ravages

Le coéquipier d’Antoine Duchesne chez Direct Énergie, Sylvain Chavanel, a pris le cinquième rang de la 12e étape du Tour de France jeudi, terminant à seulement 40 secondes du temps gagnant. Le Québécois n’a pour sa part pas pu se glisser dans l’échappée du jour et s’est classé 68e.

« Sylvain a eu une super journée ! Il a terminé assez près du vainqueur. C’est très bien pour nous ! » a commenté le cycliste originaire de Chicoutimi qui a franchi l’arrivée avec un retard de 21 minutes 26 secondes.

L’échappée principale du jour s’est détachée du peloton rapidement et a tenu le coup jusqu’à la fin. « Je suis déçu de ne pas avoir pu y aller. L’échappée s’est rendu jusqu’au bout et je me sentais quand même assez bien. Je n’ai pas réussi à la prendre, surtout que Sylvain est parti dans le premier coup. J’étais toujours devant, mais un peu en retrait pour ne pas non plus relancer », a expliqué Duchesne.

La fin de la course a été affectée par la foule, nombreuse, qui envahissait le parcours. « Il n’y avait pas de barrières dans les derniers kilomètres, dans la montée du Ventoux. C’était vraiment une grosse erreur parce que c’était difficile de passer avec les gens partout », a mentionné le Québécois.

Le meneur au classement général, le Britannique Christopher Froome (Sky), a bien failli y perdre son maillot jaune. Un accrochage avec une moto causé par la trop grande présence de la foule sur la route a brisé son vélo. Comme sa voiture d’équipe n’était pas proche, il a décidé de monter une partie du col du Ventoux à la course pour ne pas trop perdre de temps à attendre.

Il a perdu plus d’une minute, mais les juges lui ont permis de garder le maillot de meneur, qui détient depuis la septième étape.

La course de 178 kilomètres du jour, reliant Montpellier à Mont Ventoux, a été remportée par le Belge Thomas De Gendt (Lotto Soudal), 2 secondes devant Serge Pauwels (Dimension Data), aussi de la Belgique.

Direct Énergie a perdu un guerrier durant cette 12e étape. Le Français Angelo Tulik a dû abandonner le Tour de France après une chute. « C’était quelqu’un de très important pour nous dans les sprints. Il était très près de Bryan (Coquard) dans le final, donc c’est très triste de le perdre comme ça. Il nous reste encore de belles arrivées », a confié Duchesne.

Vendredi, un contre-la-montre de 37 kilomètres est à l’horaire du Tour. Antoine Duchesne compte bien profiter de la journée pour récupérer, comme il n’est pas en lutte pour le sommet du classement général.

Houle 17e au Tour de Pologne

Hugo Houle participait quant à lui à la troisième étape de Tour de Pologne jeudi. Le cycliste aux couleurs d’AG2R La Mondiale s’est faufilé au 17e rang de la course de 240 kilomètres qui s’est terminé au sprint.

Les 101 premiers coureurs ont tous franchi l’arrivée dans le même temps que le gagnant de l’étape, l’Italien Niccolo Bonifazio (Trek-Segafredo).

Le Colombien Fernando Gaviria (Etixx-Quick-Step) a protégé son maillot de meneur. Il n’a maintenant qu’une avance de 6 secondes sur Bonifazio.

Hugo Houle, de Ste-Perpétue, est pour sa part au 33e rang et affiche un retard de 25 secondes sur le meneur.

Vendredi, les cyclistes parcourront les 218 kilomètres séparant Nowy Sacz de Rzesozow.

Rédaction : Sportcom

Cliquez ici pour consulter nos archives.