Le coéquipier de Houle quatrième de la sixième étape

Le Québécois Hugo Houle a obtenu son meilleur rang individuel de l’Eneco Tour, événement du World Tour masculin, samedi. Le cycliste de l’AG2R La Mondiale a fini 46e de la sixième étape, une course de 197,2 kilomètres reliant Riemst à Lanaken en Belgique.

Le Slovène Luka Pibernik (Lampre-Merida) a remporté sa première victoire sur le circuit du World Tour dans un sprint l’opposant à quatre autres cyclistes. Il a réussi à devancer le Britannique Mark Mcnally (Wanty-Groupe Gobert) et le Belge Bert Van Lerberghe (Topsport Vlaanderen-Baloise), respectivement deuxième et troisième.

Le Français Alexis Gougeard, coéquipier de Houle, a pris le quatrième rang dans le même temps que le vainqueur. Ce dernier a d’ailleurs fait partie de la longue échappée du jour. « Une quatrième place, c’est bon pour l’équipe », a fait savoir le Québécois.

Le cycliste de Sainte-Perpétue a pour sa part conclu la course dans un peloton de 84 coureurs à 5 secondes de Pibernik. Des chutes au milieu et à la fin du parcours n’ont toutefois pas embêté l’athlète de 25 ans.

« J’ai suivi quelques petites attaques dans la section de monts un peu plus raide que nous avions à franchir. L’équipe BMC a fait un très bon tempo et s’est assurée que personne n’attaque. Elle a bien géré la course. Les sprinteurs sont arrivés un peu justes à la fin pour rattraper l’échappée qui elle a réussi à aller jusqu’au bout à environ une cinquantaine de mètres de la fin. »

Au classement général, BMC domine avec l’Australien Rohan Dennis en tête avec 16 secondes d’avance sur son coéquipier américain Taylor Phinney. L’Allemand Tony Martin (Etixx-Quick-Step) est troisième à 24 secondes.

De son côté, Houle pointe provisoirement au 65e rang avec un retard de 2 minutes 28 secondes.

Dimanche aura lieu la dernière étape de ce tour, une course de 197,8 km reliant Bornem à Geraardsbergen en Belgique. « C’est la journée la plus difficile. Nous montons le mur de Grammont. Je vais essayer d’être actif et d’être devant. J’espère que mes jambes vont être là pour la dernière étape », a conclu Hugo Houle.

Rédaction : Sportcom

Cliquez ici pour consulter nos archives.