Meilleur résultat en carrière pour Joëlle Numainville aux Mondiaux

La Lavalloise Joëlle Numainville peut dire mission accomplie, elle qui espérait un bon résultat à la course en ligne aux Championnats du monde de cyclisme sur route à Doha, au Qatar. La Québécoise a terminé sa semaine au neuvième rang de cette épreuve, le meilleur résultat de sa carrière aux Mondiaux.

« Je suis arrivée au Qatar très motivée et super en forme. Je reviens à la maison la tête haute. À un certain moment, tu es bien positionné et tu es tellement proche que tu peux finir 3e ou 15e. Je suis contente, mais j’étais si proche! Je suis quand même dans les dix meilleures au monde », a commenté d’entrée Numainville.

La Danoise Amalie Dideriksen a été sacrée championne du monde en remportant la course de 134,1 kilomètres au sprint devant la Néerlandaise Kirsten Wild. La Finlandaise Lotta Lepisto a quant à elle mis la main sur la médaille de bronze.

Avec une place dans le top-10, Numainville a elle aussi fini au sprint dans le même temps que la gagnante au sein d’un peloton de 19 coureuses. « Je crois que le fait d’être dans les 20 meilleures au monde va changer mon classement. Je me suis fait plaisir, j’ai couru à la hauteur de mes capacités et je suis fière de moi », a fait savoir l’athlète de 28 ans qui a mis la main sur la médaille de bronze au contre-la-montre par équipe avec Cervelo-Bigla il y a quelques jours.

Joëlle Numainville retournera à Montréal pour poursuivre les examens de sa maîtrise en finance à l’Université du Québec à Montréal.

De son côté, Karol-Ann Canuel, originaire d’Amos, a pris le 71e rang à 22 secondes de Dideriksen aux côtés de trois autres cyclistes. « Le parcours était plat et le vent n'a pas vraiment affecté la course. C'était plus une course de positionnement qui s'est terminée avec un sprint. Mon bilan des Mondiaux, c'est vraiment d'avoir gagné le contre-la-montre par équipe la semaine passée. Je suis vraiment fière de cette victoire », a commenté la femme de 28 ans.

Les Canadiennes Leah Kirchmann (14e), Alison Jackson (23e) et Sara Bergen (91e) étaient également en action. Annie Foreman-Mackey n’a quant à elle pas fini la course.

« Tout le monde a ajouté dans le plan et donné son 100 %. Avec la chaleur c’était super difficile. C’était vraiment une belle journée en équipe, toutes les filles ont bien roulé. Je crois que c’est un des meilleurs résultats de l’équipe nationale dans l’histoire. C’est un bon pas vers l’avant », a conclu Numainville.

La compétition prendra fin dimanche avec la course en ligne masculine. Guillaume Boivin, Antoine Duchesne et Hugo Houle prendront le départ.

Rédaction : Sportcom

Cliquez ici pour consulter nos archives.