Van Avermaet devant Sagan, Duchesne 51e

Le Belge Greg Van Avermaet (BMC), champion olympique, a remporté le Grand Prix cycliste de Montréal au sprint dimanche après-midi. Il a devancé le vainqueur du Grand Prix de Québec et champion mondial, le Slovaque Peter Sagan (Tinkoff). Antoine Duchesne (Direct Énergie) a terminé 51e et a été le meilleur Québécois.

Van Avermaet, qui a porté le maillot jaune de meneur du Tour de France trois jours en juillet, a savouré sa première victoire aux Grands Prix de Québec et de Montréal, lui qui était déjà monté plusieurs fois sur le podium des seules étapes nord-américaines du circuit WorldTour de l’Union cycliste internationale (UCI).

Le Belge l’a emporté en un temps de 5 h 27 min 04 s au terme des 205,7 kilomètres de l’épreuve, qui était composée de 17 tours d’un circuit de 12,1 kilomètres autour et sur le mont Royal.

Le Français Romain Bardet (AG2R La Mondiale) a tenté de fausser compagnie au peloton des favoris dans la dernière ascension de la voie Camillien-Houde. Gagnant devant Van Avermaet il y a deux jours, Sagan a cependant rattrapé le fugitif et ramené tout le monde à la case départ.

Dans la descente, le Portugais Rui Costa (Lampre-Merida) a attaqué pour prendre une avance de quelques secondes. Il a toutefois été incapable de tenir le rythme dans le sprint final, après le virage à 180 degrés sur l’avenue du Parc. L’Italien Diego Ulissi, un de ses coéquipiers au sein de Lampre – Merida, y est arrivé et est monté sur la troisième marche du podium.

Le Britanno-Colombien Ryder Hesjedal (Trek-Segafredo) a été le meilleur représentant du pays, finissant dans le même temps que le vainqueur au 19e rang.

Hugo Houle artisan du spectacle

Les Québécois Antoine Duchesne, Guillaume Boivin (équipe canadienne), Hugo Houle (AG2R La Mondiale) et Bruno Langlois (équipe canadienne) se sont respectivement classés 51e (+1 minutes et 11 secondes), 54e (+3 minutes et 36 secondes), 56e (+3 minutes et 36 secondes) et 104e (+8 minutes et 1 seconde).

Nicolas Masbourian (équipe canadienne) n’a quant à lui pas terminé la course.

« Je suis un peu déçu. J’avais de super sensations quand même aujourd’hui. J’ai été coincé à 50 mètres du haut du chemin de la Polytechnique. J’étais un peu trop à l’arrière », a expliqué Duchesne, originaire de Chicoutimi, en entrevue à TVA Sports. « Je cherchais Bryan (Coquard, son coéquipier), je pensais qu'il était encore dans le groupe. Je me suis donc laissé un peu reculer. Je suis arrivé au pied de la Polytechnique, derrière. Je n’avais plus de force pour pouvoir suivre. »

Houle a pour sa part animé le spectacle à un certain moment. « Dans l’avant-dernière montée, ça s’est excité un peu. J’ai décidé de passer à l’attaque. Je pense que nous étions peut-être une dizaine, avec Cyril Gautier, mon coéquipier. C’était un peu le plan de match pour nous, AG2R, de durcir la course », a-t-il précisé à TVA Sports.

Le résidant de Sainte-Perpétue a toutefois été largué. « Dans le dernier tour, au sommet de la montée, il y a eu des cassures. Ce n’est plus tout le monde qui voulait rouler. Je n’ai pas su rester accroché au premier groupe. Je suis un peu déçu, mais j’avais un boulot à faire. J’ai payé le fruit de mes efforts. »

Son bilan restait par contre positif. « C’est la première année que je suis capable de peser un peu sur la course. Je suis donc satisfait. »

Challenge de Madrid

En matinée, en Espagne, Karol-Ann Canuel a pris le 47e rang du Challenge de Madrid, dernière étape du WorldTour de la saison du côté des femmes.

La Belge Jolien D'Hoore (Wiggle High5) a remporté l’épreuve de 87 kilomètres, disputée dans les rues de la capitale espagnole. Elle s’est imposée au sprint en un temps de 2 h 01 min 01 s devant sa coéquipière, l’Australienne Chloe Hosking. L’Italienne Marta Bastianelli (Ale' Cipollini) a fini troisième.

La Néerlandaise Chantal Blaak, quatrième, a été la meilleure porte-couleurs de la formation Boels Dolmans, l’équipe de Canuel.

Confortablement installée au sommet du classement du WorldTour avant le départ, l’Américaine Megan Guarnier a conclu sa journée de travail au 46e échelon, en recul de 36 secondes sur la gagnante, mais 3 secondes devant Canuel.

Guarnier a terminé les 17 étapes du WorldTour avec une récolte de 946 points. Sa plus proche adversaire, la Manitobaine Leah Kirchmann, a totalisé 624 points.

Joëlle Numainville, de Laval, absente à Madrid, se retrouve au 18e rang et Canuel, originaire d’Amos, à la 54e place.

Rédaction : Sportcom

Cliquez ici pour consulter nos archives.