« J’avais l’étape d’hier dans les jambes ! » - Duchesne

Sur la ligne de départ de la 12e étape du Tour d’Espagne jeudi, Antoine Duchesne ressentait encore l’effort soutenu que lui avait demandé la course de la veille. Le membre de la formation Europcar a pris le 131e rang de l’épreuve de 173 kilomètres reliant Escaldes-Engordany, en Andorre, et Lleida.

« Personnellement, j’étais dans une mauvaise journée », a affirmé le Québécois qui a fini à 36 secondes du vainqueur du jour, le Néerlandais Danny Van Poppel (Trek Factory).

Cinq cyclistes se sont détachés en début d’épreuve et se sont presque rendus à ligne d’arrivée, rattrapés par le peloton seulement dans le dernier kilomètre. Malgré une crevaison avec 10 kilomètres à faire, Van Poppel a remporté le sprint final et a devancé le Sud-Africain Daryl Imper (Orica GreenEdge) et le Belge Tosh Van Der Sande (Lotto Soudal), respectivement deuxième et troisième.

Au final, ce sont 114 coureurs qui obtenu le même temps que le gagnant, dont le Bouchervillois Dominique Rollin (Cofidis, Solutions Crédits), qui a été le 72e à franchir la ligne d’arrivée.

« J’aurais voulu faire partie de l’échappée en début de course, mais je l’ai ratée », a expliqué Duchesne qui n’avait tout simplement pas les jambes pour suivre jeudi. « La course a été pas mal contrôlée jusqu’au sprint. Ça m’a permis de ne pas trop forcer, car j’avais l’étape d’hier dans les jambes! »

La journée de mercredi avait été intense pour les cyclistes qui ont trouvé sur leur route six cols, dont un classé hors catégorie, et 5000 mètres de dénivelé. Duchesne a fini 100e, à 29 minutes 16 secondes de l’Espagnol Mikel Landa Meana (Astana).

« Il n’y avait pas un mètre de plat, aucun répit, mais ça s’est mieux passé que je pensais. J’ai réussi à bien m’accrocher jusqu’au quatrième col, puis j’étais dans un bon groupe jusqu’à l’arrivée. Une chance que je n’étais pas dans une trop mauvaise journée, car la course aurait été longue. »

Après 12 étapes, l’Italien Fabio Aru (Astana) est en tête du classement général. Dominique Rollin (+ 2 h 3 min 59 s) et Antoine Duchesne (+ 2 h 14 min 3 s) occupent respectivement les 148e et 161e places.

Pour la 13e étape vendredi, les cyclistes parcourront 178 kilomètres entre Catalayud et Tarazona. « Il faudra surveiller l’échappée, car elle aura une bonne chance d’aller jusqu’au bout. Ce sera une journée pour des coureurs comme mon coéquipier Pierre Rolland. Je vais voir si je peux l’aider à prendre l’échappée et être avec lui et un autre coéquipier pour travailler avec lui. »

À neuf étapes de rejoindre Madrid, Antoine Duchesne se sent en meilleure forme qu’il l’aurait cru. « Nous en avons fait plus qu’il en reste! Mentalement ça se passe bien, mais physiquement la fatigue commence à se faire sentir. Les 12 derniers jours ont été durs pour tout le monde puisqu’aucune étape à part aujourd’hui (jeudi) n’a été contrôlée. Je vais quand même beaucoup mieux que je pensais aller », a-t-il conclu.

Rédaction : Sportcom

Cliquez ici pour consulter nos archives.