La coéquipière de Canuel en bronze

La coéquipière de Karol-Ann Canuel chez Velocio-SRAM est montée sur la troisième marche du podium de la course sur route de la Coupe du monde de Vargarda, dimanche, en Suède.

L’Allemande Lisa Brennauer a terminé troisième, dans le même temps que la gagnante, la Belge Jolien d’Hoore (Wiggle Honda), qui a franchi l’arrivée après 3 h 19 min 23 s. L’Italienne Giorgia Bronzini, aussi de Wiggle Honda, s’est glissée au deuxième rang.

« Un top-3, c’est très bien pour l’équipe, a indiqué l’Amossoise Karol-Ann Canuel. Notre objectif était un podium et nous voulions être représentées à l'avant dans les échappées. »

De son côté, Canuel était plutôt déçue de sa journée. Elle a pris le 62e rang, cumulant un retard de 3 minutes 04 secondes sur le temps gagnant. « Personnellement, j'ai eu une mauvaise journée. J’avais de mauvaises sensations, mais ça arrive ! »

La Lavalloise Joëlle Numainville (Bigla) a quant à elle pris part au sprint final, mais s’est finalement classée 14e, à 8 secondes de la championne.

« Je suis contente, mais je ne me sentais pas super en forme. Je pense que je n’avais pas encore récupéré du contre-la-montre par équipe de vendredi. Je n’ai pas connu un bon sprint à la fin alors je ne saute pas de joie, mais ce n’est pas une contre performance non plus. Je n’ai pas très bien sprinté et je n’étais pas bien positionnée. Ça me déçoit un peu, parce que ça fait quelques fois que je ne me positionne pas bien. »

« Il y a une fille de notre équipe qui a chuté dans le dernier tournant, c’est pour ça qu’il y a beaucoup d’écart entre les résultats finaux. C’est sûr que ça a joué dans le sprint. »

Mauvaise journée pour Hugo Houle et AG2R La Mondiale

À la Vattenfall Cyclassics, Hugo Houle s’est classé 114e, terminant 8 minutes 24 secondes après l’Allemand André Greipel (Lotto Soudal) qui a triomphé en 4 h 57 min 05 s. « Dans le dernier tour je me suis fait distancer et après je suis rentré tranquille. Il y avait des coureurs qui abandonnaient, donc ça faisait des trous partout dans le peloton », a indiqué le cycliste de Ste-Perpétue.

La journée ne s’est pas très bien déroulée pour ses coéquipiers d’AG2R La Mondiale. « Nos sprinteurs aujourd’hui étaient Sébastien Turbot et Samuel Dumoulin. Samuel a été pris dans une chute au premier tour du circuit, à 45 km de l’arrivée. Il a été mis hors course suite à sa chute, mais il n’a pas de blessure grave. Sébastien a chuté aussi », a expliqué Houle.

Le meilleur résultat de la journée chez AG2R La Mondiale a été la 32e place du Français Quentin Jauregui.

« Ce n’était pas terrible comme journée pour nous. En général ç’a roulé assez rapidement. C’est un nouveau circuit cette année. Ça s’est joué vraiment dans le circuit final avec une montée très abrupte et une approche assez technique. »

Cette semaine Houle sera en action au Eurobike, avant de prendre la route vers le Québec vendredi en vue des dernières épreuves de la saison. Il participera aux Grands Prix cyclistes de Montréal (11 septembre) et Québec (13 septembre).

Un premier Grand Tour pour Antoine Duchesne

Antoine Duschene (Europcar) était du côté de l’Espagne, où il participe à son premier grand tour. En cette deuxième étape du Tour d’Espagne, le Québécois a pris le 120e rang, seul, à 11 minutes 26 secondes du vainqueur, le Colombien Esteban Chaves (Orica GreenEdge) qui a gagné en 3 h 57 min 25 s.

« Ça s’est bien passé. J’ai essayé au début d’aller prendre l’échappée, mais je n’ai pas réussi. Je n’ai pas trop mis d’énergie là-dessus parce que je voulais m’en garder, mais je me disais que si ça se faisait sans trop forcer tant mieux », a indiqué Duchesne.

« Ensuite, le plan était pas mal juste de suivre et de placer nos meilleurs grimpeurs au général pour la dernière bosse. C’est ce que j’ai fait. Je les ai placés jusqu’aux 10 derniers kilomètres et ensuite je me suis enlevé. Ça commençait à monter et je n’arrivais plus à aider vraiment, alors j’ai fini tranquille jusqu’en haut », a-t-il ajouté.

Le meilleur coéquipier de Duchesne a été Romain Sicard qui s’est glissé en 13e place, terminant 41 secondes après le chrono victorieux.

Le cycliste québécois est très heureux de participer à la Vuelta comme première expérience. « C’est bien, parce que c’est probablement le meilleur tour pour commencer. Il y a plus d’occasions de bien faire qu’au Giro ou au Tour de France. J’espère réussir à me placer dans des échappées le plus possible », a-t-il affirmé.

Rédaction : Sportcom

Cliquez ici pour consulter nos archives.