Le Québec, passage obligé avant les Mondiaux de Richmond

La Fédération québécoise des sports cyclistes (FQSC) se réjouit de l’attendu retour des Grands Prix Cyclistes de Québec et de Montréal, deux épreuves du prestigieux circuit WorldTour. Les 11 et 13 septembre, la crème du cyclisme sur route convergera de nouveau vers la Belle Province, au grand plaisir des fervents de vélo et des amateurs nouvellement conquis par cette discipline qui a le vent dans le dos.

Au mois de septembre, le club sélect du WorldTour sera de passage en Amérique du Nord, pour une sixième année d’affilée. Un peloton formé de 168 coureurs triés sur le volet prendra alors d’assaut les routes montréalaises et québécoises. Ce sera d’autant plus vrai cette année puisque les Championnats du monde se tiendront sur le continent nord-américain (Richmond) du 19 au 27 septembre.

Ce sera l’occasion pour certains Québécois évoluant au plus haut niveau de concourir à la maison, devant les leurs. Hugo Houle (AG2R La Mondiale), qui a disputé et complété son premier grand Tour lors du Giro cette année, et Guillaume Boivin (équipe nationale), champion canadien sur route et auteur de deux top-10 lors du Tour de Californie, seront des partants. À titre de nation hôte, le Canada pourra aligner une équipe nationale, permettant du coup à huit athlètes de se mesurer à certaines des meilleures pointures du cyclisme.

Ce sont sur deux tracés exceptionnels que les coureurs s’exécuteront. Le parcours de Québec offrira un somptueux décor, culturellement et historiquement riche, alors que celui de Montréal permettra de faire un clin d’œil aux Championnats du monde sur route de 1974 et aux Jeux olympiques de 1976, lesquels avaient notamment emprunté la mythique montée Camilien-Houde.

 « Le Québec constitue sans aucun doute une plaque tournante du cyclisme international pour l’Amérique du Nord, et ce, depuis plusieurs années. Les récents succès remportés par les cyclistes québécois et canadiens sur la scène internationale attestent de l’importance de la tenue d’épreuves de ce calibre. Cet événement est sans conteste la plateforme de promotion idéale, tant par l’intérêt grandissant qu’il suscite auprès de la population, que par l’engouement de la pratique cycliste qu’il crée, particulièrement chez les jeunes », a souligné André Michaud.

Place au critérium

Le Challenge Sprint Pro présenté le jeudi dans le cadre des éditions précédentes sera remplacé par le Critérium national, qui se tiendra sur l’avenue du Parc, samedi en fin d’après-midi. Présentée en marge des Grands Prix, l’épreuve réservée aux coureurs hommes et femmes des catégories senior et junior constitue une opportunité unique pour plusieurs cyclistes québécois et canadiens. Et pour la foule, ce sera un tout un spectacle!

Cliquez ici pour consulter nos archives.