Rollin et Duchesne croisent la ligne d’arrivée à Madrid

Dominique Rollin et Antoine Duchesne ont livré un ultime effort dimanche et ont complété l’éreintant Tour d’Espagne en terminant respectivement 47e et 58e de la 21e étape, dans le même temps que le vainqueur, à Madrid.

L’Allemand John Degenkolb (Giant-Alpecin) a enlevé la dernière étape entre Alcala de Henares et Madrid. Son chrono de 2 h 34 min 13 s a été partagé par 62 autres compétiteurs au terme des 98,8 kilomètres de cette 21e sortie.

Si Rollin avait pris le départ d’un cinquième grand tour le 22 août dernier, Duchesne a fait face pour la toute première fois aux exigences d’une compétition de trois semaines en Europe.

Pressenti pour le Tour de France par Europcar plus tôt cette année, c’est finalement pour la Vuelta que Duchesne a été retenu par l’équipe française. Il a mis 89 heures, 33 minutes et 50 secondes pour rouler les 3358,1 kilomètres de la course et s’est classé 138e au général.

C’est le Français Romain Sicard, 15e (+16 minutes et 46 secondes), qui a été le meilleur coéquipier de l’athlète originaire de Chicoutimi.

Quant à Rollin, représentant de Cofidis, ses 89 heures, 11 minutes et 48 secondes passées sur ses vélos l’ont placé au 116e échelon.

Le meilleur membre de la formation du Bouchervillois a été l’Espagnol Daniel Navarro Garcia, 30e (+1 heure, 6 minutes et 8 secondes).

Après s’être emparé du maillot rouge samedi, l’Italien Fabio Aru (Astana) a été couronné. Il a accumulé 85 heures, 36 minutes et 13 secondes de travail dans les trois dernières semaines, 57 secondes de moins que son plus proche poursuivant, l’Espagnol Joaquim Rodriguez Oliver (Katusha). Le Polonais Rafal Majka (Tinkoff-Saxo) a fini troisième, en recul de 1 minute et 9 secondes.

Dimanche toujours, Hugo Houle et Guillaume Boivin ont pris le départ du Grand Prix de Montréal, mais ils n’ont pas croisé la ligne d’arrivée de l’épreuve du World Tour.

Houle avait pour mission d’être de toutes les attaques dès le départ afin de protéger ses partenaires d’AG2R La Mondiale. Après avoir vidé son réservoir, le coureur de Sainte-Perpétue a mis fin à sa journée de travail à la neuvième des 17 boucles de la course de 205,7 kilomètres.

Quant à Boivin, un rhume l’a rapidement contraint à l’abandon. Porte-couleurs de l’équipe américaine Optum Kelly Benefit cette année, le Montréalais faisait partie de l’équipe canadienne pour les Grands Prix de Québec, vendredi, et de Montréal.

Rédaction : Sportcom

Cliquez ici pour consulter nos archives.