Une « très, très longue journée » pour Duchesne

Avec trois étapes à faire au Tour d’Espagne, Antoine Duchesne ne compte pas seulement les jours, mais bien les kilomètres qui le séparent de Madrid. La course de 204 kilomètres entre Roa et Riaza, comptant pour la 18e étape jeudi, n’a pas été de tout repos pour le membre de la formation Europcar.

« Très, très longue journée sur le vélo. Ça commence à ne pas être facile mentalement », a raconté l’athlète originaire de Chicoutimi, 130e de l’étape, à 21 minutes 36 secondes de l’Irlandais Nicolas Roche (Sky). L’autre Québécois présent à la Vuelta, le Bouchervillois Dominique Rollin (Cofidis, Solutions Crédits), qui a fait partie des 25 cyclistes dans l’échappée du jour, a quant à lui fini 61e, à 12 minutes.

« Un après l’autre, nous avons tous essayé de partir. Il y a un peu de chance derrière le fait d’être dans le bon coup », a expliqué Duchesne qui a vu ses coéquipiers Jérôme Cousin et Cyril Gautier parvenir à se détacher du peloton.

Roche et l’Espagnol Haimar Zubeldia (Trek Factory Racing), tous deux de l’échappée initiale, se sont disputé la victoire au sprint finalement remporté par Roche.  Le Portugais José Gonçalves (Caja Rural-Seguro RGA) a été le troisième à franchir l’arrivée, 18 secondes plus tard.

À la fatigue physique, s’ajoute la fatigue mentale pour Duchesne qui a presque parcouru 3000 kilomètres en 20 jours. « Je crois que nous avons aussi franchi aujourd’hui (jeudi) le cap des 40 000 mètres de dénivelé depuis le début du Tour, a-t-il mentionné.  C’est de plus en plus difficile de se faire mal à tout donner, mais tout le monde est dans le même état. »

Au classement général, le Néerlandais Tom Dumoulin (Giant-Alpecin) est en tête, détenant une mince avance de trois secondes sur l’Italien Fabio Aru (Astana).

Chez les Québécois, Rollin est 133e, à 3 heures 6 minutes 44 secondes, tandis que Duchesne occupe le 142e échelon, à 3 heures 26 minutes 46 secondes.

Vendredi, une étape de 186 kilomètres attend les coureurs qui partiront de Medina del Campo pour rejoindre Avila. Samedi, jour du 24e anniversaire d’Antoine Duchesne, les athlètes encore en lice parcourront 176 kilomètres entre San Lorenzo de El Escorial et Cercedilla.

« Les deux prochaines étapes seront encore difficiles. Ça ne sera pas simple », a affirmé le Québécois qui a bien hâte de franchir l’ultime ligne d’arrivée dimanche. « Déjà samedi soir, ce sera déjà tout un relâchement! »

Rédaction : Sportcom

Cliquez ici pour consulter nos archives.